En vol 5 / In flight 5

FirenzeDepuis quelques jours le Pigeon Voyageur s’est envolé vers une nouvelle, et superbe, destination pour vous ramener ses images et vidéos. A très vite !

PS: suivez le quotidien du Pigeon sur Instagram.

***

For few days now the Pigeon Voyageur is discovering a new and amazing destination. Pictures and videos will be quickly on the blog ! See you soon

PS: you can follow the Pigeon’s daily life on Instagram.

La part de Dieu

Découvrir une ville par ses centres commerciaux est tout à fait fascinant. On y rencontre une population, des habitudes de consommations. Qui rejoint qui ? Qui achète quoi ? Finalement, qui fait vivre la ville ?

Le centre commercial La Part-Dieu à Lyon est une vraie fourmilière. Cinéma, restaurant, boutiques, de quoi y rester une journée entière.
Les magasins de grandes enseignes de middle-class s’alignent les uns après les autres. Ici, la population est relativement jeune. Certains se baladent en couple, d’autres en famille ou entre amis. Rare sont les électrons libres. Ca et là, des groupes sont arrêtés, comme ces quatre hommes qui jouent aux échecs sur les marches, entre les passants, les odeurs de chips et le vendeur de yaourt glacé. Certains s’arrêtent pour observer la partie, le regard au dessus de l’épaule d’un joueur, sac de course à la main. Entre les participants, le dialogue est maigre : un mot qui s’échappe, une main qui se lève, les yeux froncés sur le damier.
Autour de cette bulle de concentration, la vie continue, les passants défilent sur les notes d’une musique lounge ou de la voix d’annonce du centre commercial. Les tickets de caisse s’impriment, en contre bas, la fontaine fait un bruit pas possible qui s’étouffe dans le brouhaha général, fournit de langues différentes.
La part-dieu (suite…)

L’autre Florence

L’Oltrarno est l’autre Florence. Au sud de la ville, la capitale de la Toscane n’a rien à voir avec l’image touristique qu’elle reflète.

Sur la rive gauche de l’Arno, le brouhaha et les files de touristes ont disparu.  Ici, les visites de musée laissent place aux balades dans les ruelles ombragées. Les enseignes de marque s’effacent au profit de petites boutiques indépendantes présentant les designers italiens. Les ateliers de cuir y sont installés depuis toujours.
L’Oltrarno est finalement la « vraie » Florence des habitants. Celle où les florentins se retrouvent entre amis ou en famille pour un dîner en terrasse. Celle où les florentines dénichent de bonnes affaires. Et surtout, celle qui offre l’espace dont la nature a besoin.

Florence 1

Le faubourg San Frediano et la rue de Santo Spirito, parallèles à l’Arno, sont bordés de ristorante et de bars. Le Santo Bevitore, au 64/66r de la rue de Santo Spirito, est un restaurant branché, où la salle principale est entourée des meilleurs chianti du pays et où la réservation est vivement conseillée. Quant à la Cité, au 20r du faubourg San Frediano, elle est à la fois un bar, un espace de concert et une librairie sur deux étages. A deux pas, de nombreuses placettes offrent une ambiance romantique, comme la Piazza Santo Spirito, à l’ombre des arbres et des terrasses de café. (suite…)

Lac de Côme : escapade idyllique

Situé au nord de l’Italie, le Lac de Côme s’est installé au milieu des Alpes, à cheval sur les provinces de Côme et de Lecco. Il est un des  lacs les plus importants du pays en termes de superficie, mais surtout le plus romantique. Visite guidée des places les plus idylliques du coin.

Logée à l’extrême pointe de cette région qui voit se fendre en deux le lac, Bellagio est LA ville où poser ses valises. Celle que l’on surnomme la « perle du lac » accueille aujourd’hui de plus en plus de touristes mais conserve son charme romain, couverte d’escaliers, de petits immeubles colorés et hébergeant de splendides demeures. La Villa Melzi en est l’exemple parfait. Cette propriété abrite une chapelle, un musée mais surtout un parc où azalées et statues rivalisent de beauté. Après avoir longé le port et traversé le centre historique, la Punta Spartivento offre l’une des petites plages de la ville. Et pour les adeptes d’intimité, de l’autre côté de la pointe, sur la route de Lecco, de nombreuses criques viennent accueillir les amoureux.

Bénéficiant d’une situation géographique exceptionnelle, l’ancien port de pêcheurs de Bellagio profite aussi d’un climat enviable –l’hiver, la température ne tombe pas au dessous des 6-7°C. De quoi en séduire plus d’un, d’autant plus que de multiples navettes permettent de découvrir les alentours.

F1000017 (suite…)