Il mercato romano

Mercato dell Esquilino 2Mercato dell Esquilino 4Lorsque l’on pense aux marchés de Rome, en Italie, des images de petites placettes ensoleillées, bordées de fleurs et de commerçants locaux viennent tout de suite en tête. Malheureusement, cette vision n’est réalité qu’au fameux mercato di Campo dei Fiori, à deux pas de l’Ambassade de France et de son magnifique palazzo Farnese.

En réalité, les marchés de Rome sont souvent bien plus populaires et laissent de côté les produits artisanaux, comme le mercato dell’Esquilino, tout proche de la piazza Vittorio Emanuele. Une grande halle au toit de verre y abrite des dizaines de commerçants. Les primeurs sont les plus nombreux, suivis de près par les vendeurs d’épices, les poissonniers et bouchers.

L’ambiance peut paraître parfois quelque peu étouffante lorsqu’il est difficile de se frayer un chemin entre les étroites allées éclairées au néon ou que les odeurs de viandes et de poissons deviennent trop agressives. Pourtant, très vite, l’attention est attiré par la diversité des produits proposés.  Ici, les romains ressortent avec dans leur chariots des fruits et légumes à bas prix, du lait de coco importé de Chine, du riz d’Inde, des flageolets d’Argentine, des abats à préparer à la romaine,  de la pizza bianca et si besoin, un sceau, un tabouret, ou tout autre élément que l’on trouve habituellement dans les bazars du quartier. En effet, autour de la piazza Vittorio Emanuele se regroupent de nombreuses communautés. Les Chinois tiennent des boutiques de vêtements, des Indiens ont monté leurs restaurants, d’autres se sont lancés dans les cybercafés.

Ce spectacle populaire se retrouve aussi dans le quartier du Pigneto ou lors du marché de la Porta Portese qui ,lui, ne propose aucun fruit ni légume, seulement des habits, de l’électroménager, des accessoires et de la fripe. Un spectacle long de plusieurs kilomètres -le plus long marché de Rome-  à ne pas rater non plus.

Ci-dessus: quelques commerçants du marché.
Ci-dessous: une allée du marché ainsi qu’un stand d’épices. Mercato dell Esquilino 1Mercato dell Esquilino 3

Publicités

6 réflexions sur “Il mercato romano

  1. Pingback: Monti vive per la dolce vita | le blog du pigeon voyageur

  2. Pingback: Rome, habillée de safran et moutarde | le blog du pigeon voyageur

  3. Pingback: Lisbonne: Mercado da Ribeira Nova | le blog du pigeon voyageur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s