Escapade à Salerno

En Italie, la ville de Salerne n’est pas des plus touristiques. Dans les guides, elle n’est qu’un lieu de passage pour accéder à Positano ou Amalfi, bien plus réputées. Pourtant, à quelques heures de Rome, et à quelques kilomètres de Naples, sur Salerne souffle air de tranquillité.

Salerne, on y arrive par la gare centrale. Et tout de suite: la grande rue, la plus commerçante de la ville, le corso Vittorio Emanuele, au nom du premier roi d’Italie.
Sur près d’un kilomètre, se succèdent boutiques italiennes, bars et marques internationales, avant de laisser place aux artisans.
En effet, dans la continuité se trouve la via dei Mercanti, animée par ses minuscules échoppes. L’une après l’autre, éclairées au néon et meublées de bois sombre, elles renferment de nombreux métiers manuels. Céramistes, horlogers, encadreurs ou encore pâtissiers.
A Salerne, tous se pressent chez Pantaleone, « antica dolceria », installée depuis 1868 dans la ville. En vitrine, les chocolats 100% cacao attirent les plus gourmands.

Salerno 1

En remontant vers le Duomo, les ruelles se font plus étroites, et l’odeur du linge au balcon se fait sentir. Construite en bord de mer, mais sur une colline, Salerne est aujourd’hui dotée d’un ascenseur public. Il faut bien ça pour se rendre au Giardino della Minerva, joli jardin au cœur du lacis de petites rues.
Le long de ces coupe-gorge, on croise de petites dames tirant leurs chariots de courses sur les gros pavés rectangulaires de la ville. Les immeubles y sont colorés et se rejoignent par des arcades surplombant la route.

Dans cet environnement, un touriste se perdra très facilement, contrairement aux habitants, qui semblent toujours savoir où aller. Peut-être vont-il chez Ciro Russo fu Giosuè, autoproclamé dernier chapelier artisanal de toute l’Italie. A l’intérieur de l’échoppe, pleine à craquer de chapeaux, l’odeur du chardon envahit les narines. Le fer est prêt à chauffer pour donner forme à tous les couvre-chefs.

Plus bas, le bord de mer semble avoir été aménagé pour les promeneurs. De nombreux arbres et bancs ponctuent la balade. Comme sortie de nulle part, une friterie hollandaise s’est accolée à Nettuno, LE glacier de Salerne, prodige de la noisette, déclinant le parfum à toutes les sauces.

Petite, artisanale et beaucoup moins touristique de ses voisines Naples et Rome, Salerne est une belle alternative pour les amoureux de l’Italie qui souhaitent vivre à l’heure ici.

Publicités

7 réflexions sur “Escapade à Salerno

  1. I love Salerno and most of all the food., next week we’ll be posting on our blog two recipes that you can only find in the Salerno region
    Cosciotto di agnello farcito and Cannelloni alla napoletana

  2. Pingback: Un estate a Napoli | le blog du pigeon voyageur

  3. Pingback: L’authentique Salerne | le blog du pigeon voyageur

  4. Pingback: L’authentique Salerne | le blog du pigeon voyageur

  5. Pingback: Salerne : artisanat local | le blog du pigeon voyageur

  6. Pingback: Salerne éternelle – le blog du pigeon voyageur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s